Présupposés de la PNL

La PNL s’appuie sur des présupposés :

  • La carte n’est pas le territoire
    • Vous êtes responsable de votre carte du monde ; de comment vous la dessinez ou la transformez. Chacun est responsable de sa carte.

verre.jpg

  • La carte que vous avez entre les mains (votre manière de voir le monde) n’est pas la réalité, la réalité est filtrée par vos sens et par différents processus tels que la généralisation, l’omission et la distorsion de vos expériences. Vous construisez votre carte du monde à partir :
    • du milieu socio culturel dans lequel vous évoluez. Par exemple : un geste en France n’aura pas forcément la même signification qu’un même geste ailleurs dans le monde. Autre exemple : il existe en Alaska beaucoup plus de mots pour dire neige qu’il n’en existe en français.
    • à partir de vos expériences personnelles ; de votre vécu.
  • Pour illustrer cette notion de carte et de territoire, vous pouvez imaginer deux enfants qui jouent dans les vagues en bord de mer. Une grosse vague arrive et ils se retrouvent embarqués tous les deux dans le rouleau … L’un des deux enfants ressort la tête de l’eau et rit aux éclats. L’autre sort en pleurant ! Il s’agit pourtant de la même plage, de la même vague, du même instant.

 

  • Le corps et l’esprit font partie d’un même système cybernétique
    • Essayez de vous sentir triste en souriant toute la journée … à moins qu’être triste vous soit réellement bénéfique, c’est compliqué !
  • On ne peut pas ne pas communiquer.
  • Il y a une intention positive dans chacun de vos comportement, bien que ce ne soit pas forcément évident de l’admettre ; Il y a une intention positive y compris lorsque vous faites des choses qui ne sont pas bonnes ou agréables pour vous : si vous fumez, si vous grignotez, si vous vous rongez les ongles, si vous jouez compulsivement à des jeux d’argent, si vous avez une phobie, si vous n’osez pas prendre la parole en réunion … Trouver cette intention vous permettra d’accepter le comportement en question, ou de le chercher à le remplacer par un autre comportement, qui satisfera votre intention positive d’une manière qui sera plus convenable pour vous.
  • Vous faites toujours, à un instant t, le meilleur choix pour vous en fonction des informations dont vous disposez. La thérapie consiste à vous donner de nouveaux choix, de nouvelles options pour que vous retrouviez le contrôle et la responsabilité de votre vie.
  • Il est plus aisé de vous changer vous-même que de changer les autres. A savoir qu’un tout petit changement amène toujours un changement plus grand.
  • Il n’y a pas d’erreur, que du feedback : Si vous avez parfois le sentiment d’échouer, vous pouvez apprendre à changer de perspective ou apprendre de ce qui s’est passé et qui n’a pas fonctionné comme vous l’espériez, de façon à modifier les éléments dysfonctionnels dans votre réussite.

Thomas+Edison+Après+avoir+essayé+9999+fois+de+perfectionner+l_ampoule+électrique+sans+y+parvenir,+quelqu_un+lui+demanda+_

ampoule

  • Vous pouvez tout apprendre si ce que l’on vous enseigne est fractionné convenablement
  • Vous n’êtes pas ce que vous faites !
    • Attention à votre langage quand vous parlez de vous ou des autres. Etre et faire, ce n’est pas la même chose : dire d’un enfant qu’il est maladroit, ce n’est pas la même chose que dire que cet enfant à commis une maladresse : tandis que l’une des information enferme, l’autre permet d’évoluer, de progresser, d’apprendre !

 

Vous pouvez apprendre à changer pour devenir la personne qui vous convient mieux.

Et si cela dérange vos proches, pourquoi ne pas envoyer vos proches en thérapie ? Tout le monde gagnera du temps …  

d’autres présupposés de la PNL sont sensiblement les mêmes que certains présupposés de l’hypnose ou de la systémie, que vous pourrez retrouver ici : Présupposés de l’hypnosePrésupposés de la systémie.

Publicités