Thérapie conjugale et familiale

Une histoire de systémie, de projections et de difficultés de communications …

La thérapie conjugale et la thérapie familiale sont des thérapie systémiques, le couple et la famille étant considérés comme des systèmes composés d’entités (vous et votre conjoint / votre famille) elles mêmes complexes et en évolution permanente. 

Quand dans un système quelqu’un commence à changer, il vient apporter un déséquilibre dans les habitudes et la manière connue de fonctionner du système, provoquant chez les autres personnes du-dit système des sentiments parfois ambivalents. Il peut s’agir de colère, d’insécurité, d’inquiétude (pour soi ou pour l’autre). L’harmonie et le bon équilibre du système dépendra de la capacité de chacun à se remettre en question et à accueillir la nouveauté pour s’adapter, et de la communication claire, pour que chacun puisse exprimer ses besoins sans remettre l’autre en cause face à son insécurité émotionnelle ; responsable de ce qui lui appartient et capable de lâcher prise sur ce qui ne lui appartient pas, sans juger son ou ses partenaires de vie.

 

5
Une relation ne fonctionne que si elle est équilibrée

 

Cette ambivalence est liée au fait que : d’un côté on ne souhaite que du bonheur à cette personne que l’on aime, à qui on souhaite sincèrement de vivre une vie heureuse et épanouie ; d’un autre côté on ne la comprends pas, ou plus, et on craint que ce changement ne vienne mettre en péril tout ce que l’on a construit.

On s’était pourtant promis qu’on s’aimerait toujours « comme ça » … On était d’accord pour que ça dure toujours.

Il arrive dans de nombreux couple que l’on s’aime, et tout va bien, jusqu’à ce que et sans le voir venir, les choses commencent à changer : notre conjoint change de métier, traverse une crise (de la quarantaine par exemple), démarre une thérapie ou un nouveau projet, se mette à sortir plus ou à avoir besoin de plus de cocooning, ait des envies de voir d’autres choses, de faire d’autres choses … Ou bien survient un drame familial, la perte d’un proche, un licenciement, du harcèlement, une trahison que l’on ne se sent pas capable de pardonner, un déménagement et un changement de vie qui ne convient pas à tout le monde …

 

point-casse_103577-3952
réparer ou rompre ?

 

Ou quand on devient une famille, qu’un enfant arrive et que les habitudes doivent changer, le rythme change, la sexualité change, la disponibilité que l’on avait pour son  être aimé change ; quand nos enfants deviennent adolescents, ils grandissent (trop vite) et il s’affirment, nous mettant comme ils l’ont toujours fait, face à nos propres limites ; quand un jour ils quittent la maison et que l’on n’est plus que deux à nouveau, se rappelle-t-on comment être deux ? L’a-t-on déjà su vraiment ? Et puis, nous ne sommes plus les mêmes, individuellement, que 20 ans plus tôt, alors quel couple allons nous devenir ? Saurions nous d’ailleurs être seul ou avons nous oublié notre individualité ?

Il est assez classique que l’on se perde dans son couple, dans sa famille … Et lorsque l’on cherche à se retrouver, c’est notre conjoint ou notre famille qui a le sentiment de nous perdre, et quelque part, il a raison … Nous changeons ! Pourtant nous n’avons pas le sentiment de changer, nous sommes d’ailleurs probablement plus nous même que nous ne l’avions jamais été … Mais du point de vue de l’autre, si nous n’étions pas nous même jusque là, lui aurions nous menti ou l’aurions nous dupé pour le séduire ?

Ces difficultés relationnelles sont classiques, et plutôt évidentes, surtout quand on rencontre quelqu’un alors que notre relation à nous même n’était pas très tendre au départ, une relation que l’on a souvent tendance à négliger. Nous n’avons pas appris à nous donner de l’amour, nous nous sommes toujours imaginé que l’amour devait venir de l’extérieur … Du coup, on a vite fait d’attendre de l’autre qu’il nous comprenne ou qu’il réponde à nos attentes et à nos besoins, avant même que nous ne les ayons identifié !

La communication ne passe plus, le couple / la famille est en crise, et on n’a plus beaucoup de choix : soit on va voir quelqu’un, soit je m’en vais !

 

happy-and-sad-smileys-shows-emotions_zkD4LzPO-e1422081572450-630x315
Ne sous estimez plus l’impact de votre relation à vous même dans votre relation à l’autre.

 

 

Metropolys-1-850x400
Cabinet de thérapie – Véronique Ducreux, à Marcq en Baroeul (Croisé Laroche)          06.16.60.87.75


https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=AW-837596254

window.dataLayer = window.dataLayer || [];
function gtag(){dataLayer.push(arguments);}
gtag(‘js’, new Date());

gtag(‘config’, ‘AW-837596254’);